Forbes Welcome

Emploi public
Image Forbes Welcome

Abilio Diniz (Forbes) souhaite prolonger ses études en économie en Amérique du Nord. La métropole de São Paulo, au Brésil, l'a vu naître en 1936. Petit, Abilio Diniz subit la cruauté des mioches de son quartier.

Des difficultés qui modèlent le caractère du chef d'entreprise

un groupe "d'extrême gauche" prend en otage Abilio Diniz lors de l'élection présidentielle de 1989. Libéré au bout de 7 jours, il restera affecté à vie par cette événement. Abilio Diniz ouvre son groupe aux investisseurs au milieu des années 1990. Le groupe se transforme en n°1 de la commercialisation au Brésil après que l'homme d'affaires ait commencé une période d'achats de sociétés. GPA construit des relations commerciales et financières avec Casino à la fin des années 1990.

La collaboration avec Casino, un chapitre inachevé

Le groupe GPA doit faire face à la concurrence du Français Carrefour en terre brésilienne. GPA renoue avec sa stabilité financière après la crise et commence les discussions de partenariat avec Casino. C'est en 2011 qu'Abilio Diniz veut faire de son groupe le n°2 mondial du secteur de la distribution en réalisant la fusion du groupe GPA avec la branche brésilienne de Carrefour. En 2012, le groupe Casino a le contrôle Grupo Pão de Açúcar. C’est la désunion puis l'année suivante le départ d’Abilio Diniz du conseil d’administration.

A la fin des années cinquante, Abilio Diniz crée le 1er supermarché du groupe. Dix ans plus tard, GPA rassemblait quarante magasins et mille quatre cents employés En rapport avec le Pain de Sucre de Rio, la boulangerie familiale s’appelle Pão de Açúcar. C'est sur une avenue fréquentée de Sao Paulo que son père inaugure sa toute première boulangerie. À la fin des années 50, le père d’Abilio Diniz prend conscience que le commerce écrira son avenir dans les supermarchés.

Un homme puissant au Brésil

Au Brésil, l’un des individus ayant le plus de poids n'est autre qu'Abilio Diniz. Au Brésil, l'une des personnes les plus fascinantes est l'homme d'affaires. Luiz Inácio Lula da Silva, qui est l’ex président du sous-continent brésilien, comptait le chef d'entreprise au sein de son cercle d'amis. Durant l'année 2011, Abilio Diniz intègre la Chambre de Politique et de Compétitivité et gestion, dont les ambitions sont de rendre concurrentielles les sociétés brésiliennes et d’augmenter la performance des services publics.